Raiatera

Escale technique : problème de pression d’air au niveau du moteur pour lequel il faut changer une sonde, heureusement disponible à Papeete et panne du pilote auto qui nécessite  l’expédition d’un nouveau calculateur de France. Contretemps qui nous obligent à abandonner l’étape de Maupiti,  l’île la plus septentrionale des îles sous le vent, décrite comme un “Paradis“, pour permettre à Christopher et Clémence de découvrir Tahaa et Bora Bora avant leur retour en France.

La pression monte à Puerto Aroya

Tous les bateaux sont présents dans la baie avant le départ de la troisième étape prévu dimanche à 12h (locale) : 2900 miles pour rejoindre Hiva Oa dans l’archipel des îles Marquises. Dernières vérifications et réparations, vidange des moteurs, pleins et réserves de fuel pour certains bateaux (jerricans arrimés sur le pont), réserves d’eau pour ceux qui ne sont pas équipés d’un déssalinisateur, avitaillement pour minimum 3 semaines de mer. Reste à choisir la route. Les cafés avec wifi sont pris d’assaut pour télécharger les dernières prévisions météo. Ruby ira au sud pour chercher le vent (15, 20 noeuds espérés) L’ambiance a changé. Les équipages sont aujourd’hui “very busy“

Demain le départ

Aujourd’hui briefing des “skippers » . Le départ est prévu demain 12 h. Nous quitterons la marina tôt pour faire quelques essais, on croise les doigts ! Il nous reste “juste“à comprendre comment marche la BLU. Margaret s’est occupée de l’avitaillement avec ses commerçants préférés et discrets (QS photo)

Notre arrivée aux San Blas est prévue vers le 16 janvier avec un RDV à El Porvenir le 18 (pas de WIFI ds ce secteur). Nous avons pris contact avec Patrick et Dominique Ecker (pour ceux qui connaissent)

livraison demain 7h

qui circulent toujours ds le secteur à bord de la“Lamandragore“. Nous devons nous présenter à l’entrée du canal le 23 janvier pour un passage le 26 et 27.

Tentative de Grand Pavois

Lancement du grand pavois et bientôt … Montée en haut du mat après rupture des ficelles!

Espoirs

Très bonne nouvelle ce soir, après une nouvelle journée de travail du mécanicien dans la salle des machines nous venons de terminer les essais en mer et tout semble marcher correctement. On croise les doigts pour la suite et on se boit une petite bière pour arroser ca.

Beaucoup de très beaux bateaux avec des équipages qui semblent très motivés. Ca va être dur de gagner mais on va essayer !!! Le départ est prévu dimanche à 12h (heure locale).Eh!eh!

Le grand départ !

Après un dernier check dans la marina du Marin le RUBY quitte la Martinique, un dernier regard sur la plage du club Med  et c’est le grand départ !! L’euphorie est de courte durée … le moteur chauffe, une odeur de caoutchouc brulé se répand dans tout le bateau ….le capitaine descend dans la salle des machines et remonte très vite : “ on arrête tout, on met les voile“

Direction Sainte Lucie en espérant trouver un bon docteur in “Rodney Bay“. 20nds de vent mer un peu agitée on envoie les mails.

Arrivée à la voile au plus prés de la marina pour économiser le moteur MAIS au moment de sa mise en route plus de transmission…. On jette l’encre. On attend le remorquage pour rentrer …. Brillante arrivée.

La journée n’était pas finie .

Après de longues formalités administratives  et le checking au niveau des organisateurs nous avons commencé une timide préparation du bateau par exemple hissé le pavillon du World ARC (demandé par l’organisation) : nous avons failli perdre Margaret d’un traumatisme crânien les “ficelles “ étaient un peu anciennes  et le réflecteur radar est tombé.

Les mécaniciens travaillent Herve surveille

H-8

RUBY est en Martinique, rejoint depuis trois jour par Margarette et Herve. L’équipage sera au complet demain soir si j’arrive à quitter Sainte Foy car nous sommes noyés sous la neige. Une belle poudreuse !!!!