Après une belle navigation, l’île Maurice

Depuis 3 jours nous avons Brownwin 4 miles derrière nous ….. “ A race between the two Amels“ dira Paul de l’ARC. Ne pouvant plus utiliser le Parasailor, Ruby va sortir toutes ses voiles pour arriver à Port Louis dimanche 14 octobre dans l’après midi devant Brownwin qu’il faudra remorquer passé la ligne d’arrivée (moteur cassé). Magnifique accueil des équipages déjà présents, de Paul et Suzanna (ARC) avec une corbeille de fruits et un verre de Rhum et de Margaret qui est arrivée dans l’île depuis plusieurs jours. Ludmilla, Gabrielle, Marc et Régine vont aussi rejoindre Ruby qui va profiter de cette halte pour sortir de l’eau et se refaire une belle “Sous marine“. Le Parasailor ne pourra malheureusement pas être réparé avant Cap Town. Il fait un temps superbe, le cyclone annoncé ayant fait sa route au nord de l’océan indien. Nous quittons l’île Maurice le 26 octobre pour la Réunion.

L’Indien

Nous avons quitté Cocos depuis 5 jours et avons enfin fait connaissance avec « l’Indien »! Après un premier jour et une première nuit tranquilles, « l’Indien » s’est réveillé vers 9H00 du 2ème jour. Le réveil a été brutal puisque nous n’avons pas eu le temps d’amener le parasailor avant la montée du vent. Résultat, quelques déchirures et un affalement très sportif sous 25 noeuds. Ensuite nous avons connu le ciel gris, la pluie et un vent de 25 noeuds qui s’est transformé en 30/35 noeuds! La mer a changé et nous avons alors vraiment connu « l’indien »! Creux de 6m, déferlantes, 3 ris sur chacune des voiles, on file à 9/10 nœuds aidés par 1 noeud de courant. Parfois une vague un peu plus grosse vient frapper la coque et passe par dessus l’avant, le cockpit et l’arrière. Bien protégés par la capote, nous restons secs et en maillots de bain! Très impressionnant. Le bateau est fait pour ce temps et se comporte super bien. D’ailleurs les 2 AMEL 54 de ce rallye se retrouvent côte à côte et dans le groupe de tête. Depuis hier le soleil est revenu et le spectacle est magnifique, indescriptible… Nous avons parcouru 1000 miles des 2300 miles qui séparent l’ile Maurice de Cocos, plus de 200 miles par jour de 24H depuis 3 jours, et espérons arriver à l’Ile Maurice dans une semaine si le vent le veut.