Mc Coy aux commandes

Christopher malgré un plafond assez bas prend les commandes d’un PA 28, accompagné d’un instructeur (obligatoire), pour un vol de 2h30 autour de Tahiti Nui, Tahiti Iti, l’atoll de Tetiaora (atoll de Marlon Brando où se construit aujourd’hui un hôtel *****) et Moorea avec un impressionnant passage entre les sommets  de Tahiti Iti et un survol  de la périlleuse vague de Teahupoo à laquelle se mesurent les as du surf international (Billabong Pro) 

Papeete

Christopher et Clémence sont arrivés de New York et équipent Hervé de tous les supports techniques pour les prises de vues sous marines, qui vont être rapidement utilisés au cours d’un très beau  “snorkelling“ à Moorea avec de multiples raies tigrées. Malheureusement la “GOPRO“ ne survivra pas à sa première recharge. Christopher s’engage à nous fournir notre carpaccio de thon quotidien, nous en restons pour le moment aux boites de thon et aux belles salades préparées par Margaret. Retour sur Papeete pour le rendez vous de l’ARC : les 30 bateaux sont présents dans le port pour les résultats et la remise des prix de la troisième étapes Galapagos Marquises :  Ruby va recevoir le prix du bateau le mieux placé avec un équipage réduit (2 personnes) devant Bronwin (2 personnes) Pour le 25 avril,  Tpunch sur Ruby avec les citrons verts de Uapou.

Moorea

Après quelques beaux mouillages à Moorea, en particulier dans la baie de Nuaret, Ruby est arrivé à Papeete le 18 avril pour une sortie de l’eau le 19. Toutes les réparations ont pu être faites, et nous avons retrouvé dans le port situé en  centre ville quatre  bateaux de l’ARC : Glamorous Galah (Australie), Mr Blues (Suisse), Beatoo (Espagne),et Eva Louise (Australie). Une fête était organisée sur Eva Louise pour le départ de Alison et David qui quittent le bateau Trompetta. Plongée rapide dans la langue de Shakespeare pour Régine et Margaret. Régine quitte Ruby pour Villedieu le 20 avril au lever du jour  et nous attendons Christopher et Clémence dimanche matin.

Tikehau

Nouveau joyau du pacifique : motus vierges qui semblent posés pour nous sur un océan à 30°. Anneaux de corail à peine émergés, plages de sable rose bercées entre les rouleaux de l’océan et la quiétude du lagon. Les eaux cristallines se déclinent en turquoises à l’infini. La douceur de vivre se conjugue au superlatif. Le temps semble s’arrêter au bout du monde. Mouillage devant le seul hôtel de l’atoll : un bijou. Margaret nous régale de ses bons petits plats arrosés par les meilleurs vins de la « cave » du capitaine.Motu du lodgeHervé danse le tamouré

Départ sous voiles vers Moorea (vent 14 noeuds secteur est , un régal) . Ciel magnifique de jour comme de nuit.

Rangiroa

Motu Rangiroa

Rangiroa est le plus grand atoll des Tuamutu (80 km de long sur 20 km de large). On y rentre  par deux passes (Avatoru et Tiputa) faisant communiquer le lagon intérieur avec l’océan. En fonction des marées, il existe dans ces passes de très forts courants (jusqu’à 6 nœuds) qui rythment les entrées et sorties des bateaux.  C’est là que nous récupérons Margaret et Régine, chargées de matériel  pour le bateau, de saucissons, jambons et terrines diverses qui vont nous changer du poisson quotidien….sans oublier le rosé.  Excellent dîner d’accueil sous la pluie, chez “Josephine“ (un resto local typique) pour fêter l’arrivée de nos moitiés ! Le lendemain, temps magnifique et nous partons en taxi boat, explorer plusieurs motus inhabités de l’autre côté du lagon pour terminer la journée au lagon bleu, (un endroit paradisiaque qui porte bien son nom), et y nager au milieu des requins pointe noire, très inoffensifs mais néanmoins impressionnants. Nous profitons aussi de cet endroit magique pour faire 2 plongées bouteille avec un moniteur qui nous emmène dans des sites fabuleux au niveau de la passe de Tiputa: de vrais aquariums ! Plongées exceptionnelles avant de partir à la découverte de l’atoll voisin (8 h de navigation) de Tikehau. Nouvelle émotion : nous sommes seuls au monde et avons l’impression d’être dans un décor de carte postale (les photos parleront pour nous) : bluffant ! La vie est dure ………

Traversée vers Rangiroa

Belle navigation sous Parasailor les pemières 24h, puis “pétole“ pour terminer sous des orages,  du  vent de face et de la mer qui ne nous lâcheront pas jusqu’à notre arrivée à Rangiroa et surprise, un thon qui a été séduit par un nouvel appât. Pour Mr Perinot : tes appâts newyorkais n’ont pas beaucoup de succès dans le pacifique, ce qui nous a amené à te faire des infidélités !!.

Nuku Hiva

Route vers l’île de Nuku Hiva et le village de Taiohae, la “capitale“ marquisienne. Les vallées sont les repères géographiques et nous commençons par celle d’Hakaui à l’ouest : falaises majestueuses, on remonte un peu la rivière à marée haute pour atteindre le village d’Hakaui , véritable jardin où les habitants vous proposent toutes sortes de fruits. La vallée se termine par l’une des plus haute cascades du monde (350m). Après un stop à Taihoae pour ravitaillement et plein de gasoil nous faisons route vers le nord pour découvrir la vallée de Hatiheu et la pension chez “Yvonne“, stop incontournable de la gastronomie marquisienne : magnifique baie balayée par la houle, dominée par des falaises déchiquetées de basaltes. Nous y avons rendez vous avec deux autres bateaux de L’ARC pour partager “une chèvre au lait de coco“. Accostage difficile, nous perdons au retour un skipper (tombé à l’eau) et une paire de chaussures, mais cela aurait pu être pire….Nous quittons Nuku Hiva le 1 avril pour Rangiroa dans l’archipel des Tuamutu car le vent est favorable.