To Isabela

Le 19 fevrier, Ruby fait route de nuit vers Isabela, l’île la plus grande des Galapagos, avec six volcans dont l’activité est intermittente. Très beau lever du jour et de soleil en mer et mouillage dans la baie de Puerto Villamil (petite bourgade, rues en terre se transformant en lac après chaque averse, peu de commerces et quelques restaurants de poissons). Les retours le soir à marée basse sont difficiles …..les rochers sont très nombreux (marnage de 3 mètres).

La barricade sur l’arrière du bateau est maintenant infranchissable !!! Mais les sealions sont toujours là, et leur progression s’arrête au dinghi.

Ile de San Cristobal

Quelques photos de notre arrivée à Puerto Barquerizo sous des trombes d’eau, où le débarcadère n’est pas facile d’accès et les bancs sont souvent occupés. Les “sealions“ font la loi et montent sur tous les bateaux y compris sur RUBY où un “bien gros“ a tiré le capitaine de son sommeil car il voulait s’installer dans le cockpit  !!!!!

To Galapagos

Les images de la deuxième étapes manquaient : Voici donc le départ, et une image de l’écran radar en fin d’après midi le parasailor une fois monté + un relevé des bateaux avec AIS dans la nuit autour de Ruby : Il y a du monde !!!!.

En pleine mer au deuxième jour nous croisons une cinquantaine de dauphins qui nous ont ignorés, le voilier SEAQUEST qui nous passe devant (pour les spécialistes il ne fait pas la même route) et un tronc d’arbre habité. Nous avons franchi la ligne le 14 février à 19h42 et sommes au mouillage à Puerto Barquerizo dans l’île de San Cristobal au Galapagos. 

Ruby dans le pacifique sud

Ruby continue de bien se comporter et reste bien placé malgré le petit
temps et les gros orages. Malheureusement depuis cet aprés midi du 13
fevrier l’océan ressemble à une grande marre d’huile : pas un souffle
d’air, rien ne bouge y compris le bateau et nous avons été contraints de
mettre le moteur en espérant des heures meilleures.
Aujourd’hui 14 févier à 3h notre position est : O°OO,OOO N et 88°15,653 O.
Nous rentrons dans le Pacifique Sud à la voile avec une arrivée prévue aux
Galapagos vers 20h.

Direction les Galapagos

9 février à 12h (locale), départ de la deuxième étape vers les Galapagos. L’équipage de Ruby décide de jouer la prudence et prend le départ avec son gennaker car il est prévu 20 noeuds de vent assez rapidement et nous manquons d’entrainement avec notre Parasailor.
Rapidement les bateaux avec spinnaker prennent le large et nous nous retrouvons au milieu du peloton et toujours pas les 20 noeuds annoncés. La décision est prise de mettre en place tranquillement notre nouvelle voile réparée (180m2). Ruby accélère d’autant que le vent arrive en fin d’aprés midi. Nous gardons notre parasailor pour la nuit: elle sera
courte, très courte, mais nous allons parcourir 200 miles dans les premières 24 h et nous retrouver bien placés le lendemain. Malheureusement la météo s’annonce capricieuse pour les jours suivants : on craint la pétole !!
Aujourd’hui samedi 11 fevrier, mer trés calme, un petit vent nous pousse tranquillement vers les Galapagos où nous pensons arriver le 15 au matin: pourvu que ca dure! Seuls évènements marquants, une troupe d’une cinquantaine de dauphins jouant sans se préoccuper de Ruby et la pêche d’un petit thon qu’on avait oublié au bout de la ligne et qui gentiment a attendu qu’on s’occupe de lui.