La mer des Caraibes : un début ?

Ruby a franchi la ligne d’arrivée aux isles SanBlas ce matin à 9h am et 30 sec avec toujours trois personnes à bord. Après un départ que nous qualifierons de convenable avec mise en place dès le début de la deuxième journée du tout nouveau spinnaker d’Hervé (le Parasailor,notre botte secrète !!), les choses se sont compliquées dans la soirée : La chaussette sensée nous aider pour le rentrer n’a jamais voulu descendre. Le vent forcissant nous avons été obligés de tout abattre, soit une bonne heure d’intense travail, la tête de la chaussette étant tombée à l’eau. Que du bonheur !!.Résultat des courses, elle devra être réparée à Panama. Un gros coup au moral. Une fois tout rentré dans le sac, on s’est un petit peu laissé aller et beaucoup d’amis nous ont dépassés. Coté pêche pas beaucoup mieux, une bonite pour trois et un poisson volant au troisième jour, heureusement qu’Hervé s’est surpassé le dernier jour avec un thon de cinq kilos pour lequel nous avons utilisé une nouvelle technique d’anesthésie : 5cm3 de Pastis dans la gueule du thon (plus ne semble pas nécessaire). Nous allons améliorer la technique prochainement car les réserves de Pastis ne sont pas inépuisables. Il faut rajouter la perte de l’appât fétiche acheté dans une rue sombre du Cap Vert. On a pas osé encore utiliser les appâts « Americains » de Monsieur Perinot. La deuxième partie de cette étape a surtout été marquée par une nette aggravation de le météo: vents et surtout une mer très agitée avec de très belles et impressionnantes déferlantes au large de la Colombie. Notre Pilote auto n’arrivait pas à faire face et il a fallu revenir au bon vieux temps : barrer toute la nuit. Margaret livide dans le carré regardait  » Desperate Housewives » (ce n’est pas une blague !).A part cela quelques bobos pour Ruby que nous allons réparer, après un peu de repos car les nuits ont été très courtes. Nous quitterons les SanBlas à la fin de la semaine pour être à l’entrée du canal le 23 janvier, le passage étant prévu le 26. Info : Notre blog grâce à Denis va pouvoir être alimenté en permanence (y compris en mer) seules les photos nécessiteront un accès WIFI.

9 réflexions au sujet de « La mer des Caraibes : un début ? »

  1. Salut les Amis,

    Nous avons suivi avec attention sur la carte de l’organisation, votre avancée vers le Panama et avons un peu vécu cette traversée avec vous. Nous avons eu des pensées particulières pour Margaret quand nous avons vu que le vent montait.
    Le plus importants et que vous preniez beaucoup de plaisir et que vous naviguiez en toute sécurité.
    Il nous semble qu’il y a un Amel 54 et un super marabout devant vous…. pas grave, vous les mangerez aux prochaines étapes.
    Transmettez notre bonjour à Dominique et Patrick.
    Gros bisous à tout l’équipage.

    Kiki & Yves

  2. j’ai l’impression que les caraibes ça vaut parfois le golfe de gascogne !
    bravo a l’equipage et mention speciale a margareth .
     » do you remember along the sea
    do you remind ruby
    never forget this name ruby …..  »
    bisous from corsica

  3. Un petit coucou d’Helios de Singapour d’ou je suis votre parcours, je suis bien content que tout aille bien pour vous, surtout que j’ai eu des nouvelles par Philippe Lepla,quant à la peche vous allez vous rattraper aux San Blas, pas de panique pour la course, la route est longue
    Guy

  4. nous suivons vos péripéties avec beaucoup d’intérêt et d’envie! Il faut parfois avoir l’estomac bien accroché…..courage à la cantinière!! Bon repos aux San Blas……

  5. bravo à l’équipage.
    Margaret doit apprécier les sans blas.
    Bisous à tous les 3

    Bruno

  6. vous avez l’air de vous régaler surtout maman !!!!
    envoyez nous quelques photos pour illustrer votre parcours …
    bisous

    Ludmilla

  7. Ravis de constater que malgré qqs problèmes techniques bien maitrises par l’équipage l’aventure se poursuit et le pacifique se profile à l’horizon !
    Outre la rèparation du parasail à Panama il semble indispensable de faire le plein de pastis au free shop le plus proche.
    Alain sera à Caracas dimanche et lundi, il pensera à vous.
    Bon passage de Panama. on suit votre route.
    Bisous

Les commentaires sont fermés.